Comment faire un potager : en jardinière ou en pot

Spread the love

Dans cette première partie d’une série de trois, nous allons voir comment mettre en place un potager en pot ou en jardinière, car nous verrons comment faire pousser des légumes dans des bacs.

Puis nous verrons la mise en place d’un potager en carré, puis en plein sol dans les deux autres parties à venir.

-Partie 1 - Comment faire un potager en jardinière ou en pot  <- Vous êtes ici !

-Partie 2 - Comment faire un potager en carré (bientôt...)

- Puis partie 3 - Comment faire un potager en pleine terre (bientôt...)

 

Abonnez-vous

Pourquoi faire un potager en jardinière ?

Effectivement, pourquoi ne pas directement faire un potager en plein sol ou même un carré potager ? Et bien Il peut y avoir plusieurs raisons :

courges en pot1- Une contrainte de place :

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un terrain, en revanche vous pouvez avoir un balcon, une entrée, une place de parking, etc… Donc pas d’excuse, même avec un petit coin, on peut faire un mini jardin pour balcon.

2- Facile à préparer :

Nous allons le voir, c’est très facile à mettre en place. Et parfait avec les enfants. Et plus de soucis de mauvaises herbes !

3- Faire pousser des légumes en intérieur :

On va parler de jardinière mais aussi de simple “pot”. Et quoi de plus sympa que d’avoir des herbes aromatiques ou même un pied de tomate cerise en intérieur. Il pourra tenir compagnie à votre Yuka !

4- Mettre du vert dans des endroits “bétonnés” :

Si vous avez une place de parking ou une zone dure (rocailleuse) chez vous, pourquoi ne pas y placer des jardinières ?

5- Des rajouts de derniers moments !

Il peut arriver qu’il nous reste des plants mais plus d’endroit pour les planter. Suivant les terrains, il n’est pas toujours possible ou simple de rajouter un “trou” pour y mettre les derniers légumes. Un sol en pleine terre ne se prépare pas au dernier moment En revanche, une jardinière fera l’affaire, vite et bien.

6- Des légumes, déplaçables... :

Cela rendra possible le déplacement de ces pots (plus compliqué pour une jardinière) Si vous aimez changer souvent de décors, c’est parfait ! Ou tout simplement pour les mettre à l’abri.

Les inconvénients des pots ou jardinières

courges en jardiniereEvidemment, il y aura forcément des inconvénients et en voici quelques-uns

1- Une taille réduite :

Autant le dire tout de suite, il sera difficile de faire de grande surface en jardinière ! Mais cela tombe bien, ce n’est pas vraiment l’objectif. Si vous souhaitez cultiver une plus grande surface, mais de façon “contrainte”, partez plutôt sur le potager en carré. Nous verrons ça bientôt.

2- Le tuteurage :

Le tuteurage n’est pas toujours facile, surtout avec des tomates par exemple. En effet, la profondeur pour “enfoncer” le tuteur est limité. Pour ma part, je place ces jardinières le long d’un grillage.

3- L’arrosage

La rétention d’eau et très faible, encore plus que sur une butte. Il faudra arroser régulièrement (ce qui ne veut pas dire tout le temps). Il y a des méthodes de contournement. Par exemple, on peut utiliser des pots de terre cuite rempli d’eau. Nous en reparlerons dans la partie “Entretien”.

4- Coûts :

Une jardinière peut coûter très cher, selon les matériaux ou la taille. Heureusement, on peut en fabriquer avec des matériaux de récupération ou trouver de bonnes affaires, surtout en fin de saison.

Comment faire son potager en jardinière

C’est parti ! Il faut commencer par choisir les contenants.

Pot, Jardinière ?

jardiniere et potJe vous conseille les deux ! Ils ne serviront pas à la même chose mais peuvent se remplir de la même façon.

Faite attention au prix, pour les deux, il peut varier de x2 à x5 sans raison apparente. Les jardinières que j’utilise m’ont coutées 18€ et me serviront plusieurs saisons sans problème.  Les pots, entre 3 et 5 euros selon les tailles. Vous pouvez utiliser des pots en bois, en terre ou en plastique.

Il vous reste l’option “bricolage” pour en fabriquer avec des bois de récupération. En revanche, je ne pense pas qu’acheter du bois, pour ce genre d’opération soit intéressant. Cependant, je vous en laisse seul juge si vous désirez vous y essayer.

Pour ce qui est de la récup, on peut bien sûr utiliser des contenants en plastique comme des bassines ou des poubelles qui ne servent plus. Il faudra penser à percer le fond pour ne pas les inonder et noyer nos plants…

Il n’est donc pas obligatoire d’acheter des bacs pour cultiver légumes.

Où les mettre ?

Vous pourrez déplacer les pots, mais pas les jardinières ! Il faut être sûr de leur emplacement dès le départ. Bien sûr cela va dépendre aussi des légumes que l’on va y mettre. Un peu comme dans un jardin classique !

Il va falloir anticiper   :

herbes en pots1- l’exposition :

Dans le sud, les zones mi ombragées conviennent à tout ! Dans le nord, on va privilégier une zone un peu plus dégagée.

2- L’arrosage :

Il faudra arroser, donc éviter d’être trop éloigné d’un point d’eau. Surtout si vous arrosez à la main, avec un arrosoir par exemple.

3- Le tuteurage :

Le positionner contre une clôture vous évitera d’avoir à mettre des tuteurs. Vous pourrez vous servir du grillage comme support.

Pour les remplir, deux possibilités :

1- Faire une jardinière en Lasagne !

Non, nous ne sommes pas passés dans le cours de cuisine. Je parle de lasagnes, au sens de couches de matières carbonées, puis azotées. Un peu comme dans le compost.

terreauCette méthode va nous permettre de reproduire un “mini compost” dans notre jardinière. Elle  permettra un apport en azote et aussi une réserve d’eau au fond. Il y a cependant un inconvénient : il faudra attendre une semaine ou deux avant d’y planter quoi que ce soit. En effet,  il y a un risque de voir “brûler” les racines de ces plants un peu fragile car la température va monter.

Comment faire :

  • Je place de la terre au fond, elle est riche en argile chez moi et permettra d’avoir une meilleure rétention d’eau.
  • Ensuite, je vais mettre de la paille.
  • Puis de la tonte de pelouse ou tout autre déchet “vert”.
  • J’arrose et je tasse un peu
  • Suivant la hauteur de la jardinière, je peux remettre une couche : paille puis herbe.
  • A part, je prépare un mélange de terreau  et terre de mon jardin
  • Puis je rajoute ce mélange par-dessus.
  • On couvre le tout avec de la paille qui permettra de conserver un minimum d’humidité.

2- Faire une jardinière  de façon classique :

  • Si vous avez de la paille et un peu de terre argileuse, mettant en au fond
  • Remplir le bac de terreau et de terre du jardin
  • Vous pouvez l’enrichir avec du compost
  • Finissez en paillant le bac.

Quels légumes mettre dans les jardinières !

tomatesNous allons pouvoir y mettre tout ou presque. Gardez à l’esprit que certains légumes vont demander un contenant plus grand que d’autres.

Par exemple, une courge ne se développera pas convenablement dans un petit pot. Vous risquez de vous retrouver avec des courges minuscules.

Les mélanges sont bien sûr autorisés ! Dans une jardinière nous pouvons mettre :

Deux pieds de tomate, une courge et un oeillet plus une ipomée …

Dans un pot, je vais mettre un pied d’aubergine ou une pied de tomate et un oeillet etc..

Et pourquoi ne pas faire une grosse jardinière à salade.

Si je ne taille pas mes tomates ou courges en plein sol, je le fais en jardinière et pots. Sans cela, les plants risquent de végéter.

Autres possibilités :

  • Courges
  • Tomates
  • Fleurs
  • Poivron
  • Laitues
  • Herbe aromatique
  • Fraises (à l’abri des limaces)
  • Haricots nain
  • Etc…,

Entretien

pot en terre cuiteL'entretien d'une jardinière est relativement simple :

Paillage

Le paillage peut-être fait avec de l'herbe sèche ou des déchets du jardin. Le mieux est d'utiliser de la paille si vous en avez sous la main. Il permettra de garder la terre humide plus longtemps.

Arrosage

Les cultures hors-sol nécessitent un arrosage régulier.  Il n'est pas utile cependant d'arroser tous les jours, l’apport en eau dépendra des cultures.

Une méthode alternative consiste à  utiliser des pots en terre cuite enterrés et remplis d'eau. Ces derniers fourniront une réserve d'humidité dans la jardinière. En effet, l’eau s’écoulera très longtemps dans les micropores de la terre cuite.

Compostage direct

Une jardinière à l'avantage de permettre simplement la technique du compostage direct.

Personnellement je dépose mes déchets dans une jardinière devant la maison, sous la paille, pour que ces derniers restent invisibles.

Ils vont se décomposer et se transformer en azote pour enrichir le sol de la jardinière.

Avec les enfants

Je vais bientôt rajouter les fiches d’actions à faire avec les enfants. Pour faire ce potager, le remplir et l’entretenir ! Donc pensez à vous abonnez pour rester au courant !

Pour savoir à quoi elles ressembleront, regardez celle sur la cuisine :

Cocher les étapes terminées


Abonnez-vous

 

À bientôt sur le jardin des limaces et n’hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonner à la newsletter….

terreau herbe terre argileuse paille

Quelques idées d’achats en liens affiliés

Laisser un commentaire